Backgroound Image

Et si on se rencontrait ?

Vous l’avez peut être remarqué, la désertion devient un sujet tendance … !

Big Up aux agros qui bifurquent qui nous ont ravi avec la radicalité de leurs propos : rapport au travail, critique des systèmes de domination, refus de participer aux industries mortifères, liens avec les luttes, tout y était !

Après ça s’en sont suivi quelques discours aux critiques plus ou moins poussées et détaillées, comme HEC ou Polytechnique, on espère que de nombreux vont suivre.

En attendant, nous on a continué à nous organiser autour de cette question de la désertion, qui on l’a vu suscite des avis partagés !

C’est choc, ça choque, certain.e.s se disent que tout de même c’est dommage de « renoncer » à nos belles compétences techniques, ou trouvent cet acte trop radical et irréfléchi et poussé par l’ardeur d’une jeunesse manquant de discernement face à la complexité des enjeux d’aujourd’hui.

Alors déjà, on peut vous dire que non, on ne déserte pas pour tout abandonner et aller se dorer la pilule à la plage. Au contraire, notre désertion elle nous permet d’avoir le temps de se poser les bonnes questions, puis de trouver les moyens d’agir dans un cadre non déterminé par des logiques capitalistes et industrielles.

« Fuir, mais en fuyant chercher un arme » disait Deleuze

D’autres sont séduit.e.s par l’acte, d’autres encore ont déjà franchi le pas il y a bien longtemps et se sont réinventés de mille manières possibles. Autant vous dire que la désertion c’est pas nouveau, et les ingénieur.e.s concerné.e.s par les enjeux climatiques n’ont finalement pas inventé la poudre !

D’ailleurs, on reçoit dans notre boîte mail plein de témoignages très touchants de personnes de tous âges et de tous secteurs (et pas que des ingénieurs!) qui nous parlent de leurs questionnements, de leurs peurs de franchir le pas, de leurs expériences de désertion et de bifurcation, et qui ont envie de se relier, de trouver des allié.e.s et d’imaginer l’action qui leur correspond, et ça fait envie de se retrouver pour mettre tout ça ensemble et secouer un bon coup.

ALORS RENCONTRONS-NOUS !

On vous propose pour la rentrée des classes (ou pas?) un week-end de rencontres, de discussions et d’ateliers.

Ce sera les 23, 24 et 25 Septembre, dans un super lieu que nous communiquerons ultérieurement. Il y aura des inscriptions ouvertes bientôt.

Que tu sois un.e déserteur.euse chevronné.e, que tu sois encore en études, que tu sois toujours en poste, que tu te pose simplement des questions, que tu sois ingénieur.e ou pas …

Rencontrons-nous, (ré)éduquons-nous, et trouvons les moyens de nous mettre en action !

——–> Si tu as envie d’être tenu.e au courant de manière plus détaillée, abonne toi à notre infolettre ici !